Daniel Hernandez 25.05.2018

«Les suisses-allemands font beaucoup d'efforts pour discuter avec nous»

Mit der Gustav-Akademie will Pascal Vonlanthen alias Gustav junge musikalische Talente fördern und Freiburger aus den beiden Sprachgebieten zusammenbringen. In einer zweisprachigen Serie stellen die FN alle Finalistinnen und Finalisten der ersten Ausgabe der Akademie vor.

In diesem Kurzporträt präsentieren die FN den Gustav-Akademie-Teilnehmer Daniel Hernandez, 22 Jahre alt, aus Freiburg.

Daniel Hernandez, j'ai 22 ans. J'habite à Fribourg et je joue du piano. J'ai terminé mon bac en 2015, s'en est suivi d'une année à l'armée et j'ai commencé des études à la haute école d'ingénieurs (que j'ai par ailleurs vite abandonné). Actuellement, je suis en année sabbatique pour entrer à la haute école de musique et pour pouvoir pratiquer à fond mon instrument.

Was bedeutet die Musik für dich?
Que signifie la musique pour toi?

Il me faudrait beaucoup plus qu'un simple texte pour le montrer. La musique réunit les gens, ça me permet de rencontrer un tas de personnes qui partagent les mêmes goûts que moi. Et surtout la musique est vecteur de sentiments, ça permet d'émouvoir, de faire danser, et d'intéresser les gens.

Was hast du bislang in der Gustav-Akademie gelernt?
Qu’as-tu appris jusqu’à présent à l’académie de Gustav?

 J'ai appris à devenir flexible, en tant qu'accompagnateur. J'essaie d'apporter ma vision et mes idées aux autres musiciens, sans pour autant en faire trop. Gustav nous montre plein de facettes du métier que je ne connaissais avant de faire partie de l'académie.

Wie klappt die Zusammenarbeit mit den Teilnehmern aus der anderen Sprachregion?
Comment va la collaboration avec les participants de l’autre région linguistique?

On s'entend extrêmement bien, même si le français prédomine dans toutes les discussions, les suisses-allemands font beaucoup d'efforts pour discuter avec nous. A l'inverse, les romands ont plus de difficultés à parler allemand (et c'est aussi mon cas).

Wenn du nicht von der Musik leben kannst, was machst du dann beruflich?
Si tu ne peux pas vivre de la musique, que veux-tu faire dans la vie?

Franchement, je ne sais pas... Mendier peut-être ? Depuis que j'ai été accepté à la haute-école de musique à Berne, je n'envisage pas un autre avenir, du moins pour le moment...